Améliorer la démocratie
“Nos démocraties doivent devenir plus inclusives. Cela exige des réformes audacieuses et novatrices, comme tirer au sort des parlements plutôt que les élire, à l’instar du mode de fonctionnement de nombreux systèmes de jury. Cela empêcherait que ne se forment des classes politiques intéressées et auto-entretenues.”
Kofi Annan (1938-2018)
Le G1000 est une plate-forme belge pour l’innovation démocratique. Nous développons, soutenons et diffusons de nouvelles formes de délibération qui renforcent la démocratie, du niveau local au national. Nous pensons que la démocratie devrait consacrer plus de place aux citoyens ordinaires.

Nos principes

  • Nous sommes indépendants et n'exprimons pas d'opinions politiques, sauf sur la nécessité de renouveler la démocratie ;
  • nous proposons des dispositions complémentaires aux procédures politiques existantes (élections, pétitions, référendums) ;
  • nous considérons les citoyens comme « une ressource et non une menace » ;
  • nous utilisons le tirage sort pour donner à chacun les mêmes chances de participer ;
  • nous utilisons la délibération pour donner aux gens le temps et l'information nécessaires à la prise de décisions responsables.
Lorsque des citoyens ordinaires disposent du mandat, du temps et de l'information nécessaires pour prendre des décisions sur des problématiques complexes, ils surmontent leurs différences et élaborent des solutions appropriées.

Pourquoi ?

Aujourd’hui, la démocratie souffre de plusieurs faiblesses -pensée à court terme, fièvre électorale cyclique et échecs politiques- qui peuvent être considérablement amoindries en recourant à la démocratie délibérative. Il s’agit de rassembler un échantillon représentatif de la société afin de laisser des citoyens s’informer, délibérer et émettre des recommandations politiques. Souvent, ils formulent des propositions plus fortes, moins onéreuses et identifiées en moins de temps que ce qui se fait généralement aujourd'hui.

Souvent, les représentants élus ne reflètent pas la population. Et lors des moments classiques de participation, l’on observe des profils particuliers de citoyens qui se présentent. Les personnes ayant un moindre niveau d’éducation, les minorités et les jeunes y contribuent nettement moins. Un tirage au sort rigoureux de citoyens fournit un échantillon bien plus représentatif de la diversité de la population. Pour ne parler que du genre, on obtient pour la première fois la parité dans la salle. Cette méthode renforce la représentativité de notre démocratie.

En outre, la qualité de la délibération démocratique s'améliore aussi fortement grâce à la démocratie délibérative. En politique, on assiste souvent à une lutte entre deux camps, dont l'un sort vainqueur. Le groupe « gagnant » élabore alors une politique « contre » la minorité perdante. Cela conduit inutilement à une polarisation. Des citoyens ordinaires n’ont pas besoin d’être réélus et n'ont pas de promesses publiques à tenir. C’est pourquoi ils sont généralement plus réceptifs à des informations de sources diverses sur tel ou tel thème. En tant que groupe, ils peuvent donc rechercher des solutions bénéficiant du soutien le plus large possible. Leurs recommandations jouissent ainsi d'une grande légitimité.

Depuis 20 ans déjà, la démocratie délibérative a fait ses preuves lors de différentes expériences. Il s'agit maintenant de la mettre en pratique plus largement. Si de tels processus sont légalement ancrés dans notre système politique, nous aurons une meilleure façon de prendre des décisions politiques et renforcerons notre démocratie.

Ce que nous faisons

Illustration: Communauté germanophone de Belgique

La plus petite région de Belgique deviendra un véritable laboratoire d’innovation démocratique en Europe. Dès 2019, pour la première fois en Europe, un système y organisera une représentation permanente de citoyens tirés au sort, à côté du parlement existant. Le G1000 a conçu ce modèle, il a réuni à Eupen, la capitale, des experts belges et internationaux et il accompagnera le processus dans les années à venir. C’est ce que nous appelons le « Modèle Ostbelgien ».

Cours d'automne

Le « Modèle Ostbelgien » est novateur et nous voulons le partager. Une fois par an, nous réunirons des maires, des parlementaires et des scientifiques intéressés, qui viendront s'inspirer de l’initiative développée en Communauté germanophone de Belgique. Nous apporterons également des exemples d'autres villes et territoires d'Europe et d'ailleurs, qui utilisent déjà des processus délibératifs. De cette façon, nous renforçons les capacités et soutenons un réseau international de politiciens résolus à faire la différence.

Découvrez le programme de l’Autumn School 2022

Plaidoyer

Le G1000 veut partager son savoir-faire sur de nouveaux modèles démocratiques. Nous sommes en relation avec des gouvernements et des dirigeants élus pour les informer et les inspirer. En tant qu’acteur international de l’innovation démocratique, nous sommes convaincus que la démocratie délibérative est une façon d’améliorer les systèmes existants. Nous aidons les dirigeants à diriger.

Consultance locale

Nous conseillons et aidons des villes et localités qui sont prêtes à mettre en œuvre des processus délibératifs. Le G1000 n'est pas une, et n’est affiliée à aucune, organisation commerciale. Nous fournissons des conseils indépendants et fiables aux décideurs politiques, du sur-mesure adapté à leurs communautés.

Notes stratégiques

Grâce à nos contacts internationaux, nous sommes immédiatement informés des derniers développements au niveau mondial. Madrid met-elle en place un conseil citoyen permanent ? L'Irlande nomme-t-elle une Assemblée des citoyens pour réviser sa Constitution ? Une région australienne associe-t-elle des citoyens par tirage au sort pour discuter de l'évacuation des déchets nucléaires ? Nous présenterons des notes concises, factuelles et méthodologiques sur ces développements.

Campagnes

Les efforts pour améliorer la démocratie ne pourront réussir que s'ils bénéficient d'un soutien suffisant des citoyens. Outre un dialogue avec les décideurs publics, le G1000 s'adresse également au grand public avec des apparitions dans les médias, des articles d'opinion, des conférences, etc.

Nos atouts

  • Vaste expertise dans le domaine grâce à nos propres activités et à d’autres processus de délibération (urbains, provinciaux, régionaux et européen). Nous avons une bonne idée de ce qui fonctionne ou pas.
  • Réseau mondial d'organisations similaires. En tant que membre fondateur de Democracy R&D, le consortium mondial pour l'innovation démocratique, nous savons ce qui se passe au niveau international.
  • Recherche scientifique. Notre équipe compte plusieurs chercheurs de premier plan issus de différentes universités belges.
  • Large expérience avec les medias audiovisuels, en ligne ou imprimés. Cela nous permet de communiquer notre enthousiasme et nos informations à un public plus large.
  • Autonomie financière. Le G1000 ne vend pas ses méthodes ou solutions, il les offre gratuitement. Parce que nos conseils ne nous procurent aucun avantage personnel, les gouvernements nous perçoivent comme un partenaire de confiance dans leurs initiatives. Le G1000 est soutenu financièrement par des philanthropes et des donateurs via le fonds "Les Amis du G1000", qui est géré par la Fondation Roi Baudouin.

Structure

Comité de pilotage

  • Min Reuchamps - président
  • Yves Dejaeghere
  • David Van Reybrouck - administrateur délégué
  • Steven Serneels - trésorier

Équipe opérationnelle

Coordinateur: Ben Eersels

  • Responsable opérationnel
  • Premier contact pour les décideurs et organisations
  • Coordination des projets avec les décideurs politiques
  • Recherche et partage de connaissances

Administrateur délégué: David Van Reybrouck

Contact

Ben Eersels
ben.eersels@g1000.org
www.g1000.org

Appel à don

Le G1000 est un asbl indépendant. Un financement citoyen contribue à préserver notre indépendance. 

IBAN BE10 0000 0000 0404

Les dons à partir de 40 € en Belgique sont déductibles d'impôts. Veuillez utiliser "***623/3625/60043***" comme communication.

Vous pouvez faire un don via le fonds "Les Amis du G1000", géré par la Fondation Roi Baudouin.